Top Sites
J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]



 

Partagez | 
 

 J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Mar 7 Aoû - 20:45

Viens, viens….
Je voudrais tellement te voir dans mes br…
Quoi ? Je n’entends rien !
Je t’ai….
Bon bah salut, si tu ne viens pas t’en pis pour toi !
Non…. Non… NON !!!!!!!!! ATTEND MOI !!!!! RA…

Mes yeux s’ouvrirent enfin ! Mes mains agrippèrent l’herbe fraiche, et pleine de rosée du matin. Je m’étais endormie. Comme d’habitude, j’avais fait un cauchemar. Et comme toutes les nuits, celui qui occupé toutes mes pensées était mon bourreau, mon supplice… Je n’en pouvais plus de ces rêves, j’allais devenir complètement cinglé !! Pourquoi ça faisait si mal d’être abandonnée et oubliée par l’être qui compte le plus pour vous ?! Qui comble toutes vos attentes sans même le savoir ! Qui noie votre cœur dans l’ivresse dès qu’il pose les yeux sur vous. Dès qu’il vous sourit vous ne pouvez pas résister plus de cinq secondes avant de le lui faire une petite risette. Vous êtes simplement accros à sa bonne humeur ! Et à lui….

J’étais toujours dans mes pensées, brins d’herbes dans les mains, cul dans la rosée du matin, cheveux et robe détraqués, ainsi que trempés par la pluie. Allure totalement à refaire, fierté disparue, et toute dignité perdue… Je devais avoir une tête impeccablement horrible !

Mais, au fait où j’avais atterrie ? Cette herbe que j’avais dans le creux de ma main ne ressemblait pas à celle qui posait dans l’Academy. Mais où étais-je ? Ou avais-je atterris ?? Je ne me souviens pourtant pas avoir marché des heures ??

Hier, j’étais tellement déprimé que je n’avais pas su m’endormir dans mon lit. Je m’étais donc perché sur le toit, et j’avais commencé par sangloter, puis pleuré sur mes genoux et mon propre sort. Je me mis en tête de marcher un petit moment pour me calmer et réfléchir. J’étais passé voir Raven en douce pour m’assurer qu’il allait bien. Il dormait comme un bébé, en sous vêtement, vu qu’il faisait une chaleur de bête. Je suis sure que si je m’étais vu, je n’étais plus rouge mais bleu cramoisie…. Il était si mignon, si séduisan…. Raaaagh, il était juste lui ! Juste lui…

Ensuite, je me suis peut-être un peu déchaînée sur la vodka et le rhum… Et tout devient très flou, et un peu basculant… Et très sableux, et dur…. Oui voilà, un chargement de sable ! Enfin, je crois…. Bref, je me suis surement endormie, comme une masse, et me voilà maintenant sur l’herbe, au beau milieu d’un parc, dans une belle ville.

Mais qu’est-ce que je faisais là ?! Si quelqu’un me voyait dans cet état, mon amour-propre en prendrait un gros coup dans les dents. Je regardai ma montre : 17h27. Quoi ? J’avais été dans les vapes pendant toute la matinée !

Et Raven ?! Était-il toujours en forme ? J’espère qu’il allait bien ! Pourvu qu’il aille bien…
Je me relevai, lâchai mes brins d’herbe, toujours collés à mes doigts, arrangeai comme je pus ma robe noir nuit et dentelles blanches. Je devais m’en trouver une autre, pour essaye de passer incognito dans la rue.

Je marchai, marchai et courrai à travers le parc. Je rentrai dans un magasin, me dégotai un jean, un caraco et des chaussures. Me lançai à la poursuite d’un train ou de quelque chose pour me ramener à la maison.

Je marcher en regardant dans le ciel, à droite, à gauche, tout était magnifique ici. Tout était splendide. A la nuit venue, les lumières jouer un rôle important dans la magnificence de cette ville. Cette ville simplement magique ! Je m’essayai dans une rue, puis une avenue. J’en avais oublié le retour à l’Academy.

Je rentrai dans un endroit qui me plaisait bien, et y découvris un endroit merveilleux ! C’était un observatoire !!!! J’étais subjuguée par la beauté des étoiles ! Les galaxies m’attiraient, les nébuleuses me faisaient rêver ! J’étais tout simplement épanouie dans cette pièce.

Je suis tellement bien ici, comme si Raven était à mes côtés et m'avais accept....


Mais je m'arrêtai quand la porte grinça, en m’envoyant un courant d’air chaud dans la nuque…


Dernière édition par Onéon Blaïzakt le Ven 17 Aoû - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Mer 8 Aoû - 15:54

-Hum...L'est trop tôt...
Raven bailla, puis se frotta les yeux un peu fatigué. Ce n'est pas parce qu'il avait dormi toute la nuit, qu'il devait forcément être en forme. Surtout qu'aujourd'hui il se levait bien plus tôt que d'habitude. En ce week-end, l'Academy avait prévu d'emmener quelques Moroï, accompagner de Gardiens diplômés. Onéon ne pouvait donc pas venir, et ce qui gênait beaucoup Raven, qui malgré la dizaine de Gardiens ne se sentait pas vraiment en sécurité. Pourtant il n'avait rien dit et comme tout les matins étaient parti prendre une douche, malgré l'anxiété qui lui tordait le ventre. Cela fait, il attrapa son éternel shirt à capuche bleu foncé, son jean noir et ses converses. Le tout enfiler, il quitta la chambre en passant sur son épaule le sac qu'il avait préparé la veille au soir. Il ferma la porte derrière lui, étant donné que son colocataire faisait lui aussi partie de la sortie et que lui il était déjà sorti. Raven soupira, hésita à aller déranger Onéon pour lui souhaiter un bon week-end, mais préférant ne pas le réveiller se dépécha de rejoindre la cour et le car qui les emmèneraient jusqu'à l'aéroport. Il n'était que cinq heures du matin et le vol se déroula dans le silence complet, étant donné que Raven avait passé tout le voyage à écouté son Ipod, pour être tranquille et pour faire taire ses peurs. Lorsqu'ils sortirent enfin de l'avion, il était cinq heures de l'après-midi. Les Gardiens les entouraient, lui et les autres Moroï, en tout ils étaient dix. Ils furent emmenés à l'hotel qui avait été réservé pour eux. Une fois chacun placé dans une chambre, les Gardiens les laissèrent pour qu'ils s'installent. Raven se sentait...Oppressé dans cette chambre, il se décida à sortir. Bon il n'était pas censé avoir le droit de le faire...Mais bon, en faisant voler plusieurs choses à l'endroit ou se trouvait un des Gardiens, il réussit à échapper à leurs surveillances et à quitter l'hotel sans se faire repérer. Une fois dehors, il sortit son portable de sa poche et tenta d'appeller Onéon, mais ça ne répondit pas...Sans doute qu'elle s'entraînait ou même qu'elle dormait. Bon d'accord, vu l'heure qu'il était ça serait étonnant. A moins qu'elle ne soit sortie sans son portable. Toujours est-il que ça n'arrangea pas l'état de Raven, qui sans s'en rendre compte s'était pas mal éloigné de l'hotel et qu'il était incapable d'y retourner. Raah ! Mais quelle idée il avait eu de sortir ! Dans deux heures il ferait nuit et cette foutue ville deviendrait un terrain de chasse pour Strigoï...Il ferma les yeux quelques secondes, puis, profitant du fait qu'il fasse encore jour pour tenter de retourner à l'hotel. Mais rien à faire, il n'arrivait pas, il ne faisait que tourner en rond. Il déambula dans la ville, sans même savoir ou allait. Au bout de plusieurs instants, il se trouva devant un bâtiment indiquant "Observatoire", l'idée de voir les étoiles sans risquer de se faire croquer par un vampire maléfique, lui parut géniale et il entra. A l'intérieur...
-Onéon !
Il sourit, c'était pas possible ! C'était un rêve, il avait du s'endormir dans la chambre d'hotel...C'est sans doute pour ça, qu'il se mit à penser à voix haute...
-Onéon...Si tu savais combien tu me manque...J'adore ce rêve ! Tu sais, j'aime pas du tout être ici. En plus, ça fait bizarre de ne pas t'avoir avec moi. Alors, je suis vraiment content de te voir ! Même si j sais que ce n'est qu'un rêve, ça me fait plaisir...Qui c'est peut-être qu'en rentrant j'aurais enfin le courage de te parler ! Mais je crois pas trop...J'oserais jamais, c'est nul, hein ?
Il passa une main dans ses cheveux, sans même se douter que tout ceci était bien vrai et qu'il était entrain de se ridiculiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Jeu 9 Aoû - 20:12

J’attendis que l’inconnu prononce un mot avant de me retourner. Je ne voulais rien laisser paraître, mais j’avais… comme qui dirait… un peu les chocottes ! La peur me montait au ventre. Pour quoi j’avais cette oppressante intuition que j’allais y laisser des plumes? Ou perdre quelque chose de cher. Mais la voix, si mélodieuse, que j’entendis crier mon prénom, me délivra de mes appréhensions.

Onéon !

Je n’en croyais pas mes oreilles. Nan je rêvais ! Ce n’était pas possible ! RAVEN !!!

Onéon...Si tu savais combien tu me manque...J'adore ce rêve ! Tu sais, j'aime pas du tout être ici. En plus, ça fait bizarre de ne pas t'avoir avec moi. Alors, je suis vraiment content de te voir ! Même si j sais que ce n'est qu'un rêve, ça me fait plaisir...Qui c'est peut-être qu'en rentrant j'aurais enfin le courage de te parler ! Mais je crois pas trop...J'oserais jamais, c'est nul, hein ?
J’étais tellement heureuse que je n’avais pas fait attention à ce qu’il m’avait dit. Ce rêve était si beau, si magnifique, si magique, mais si irréel, que c’était surement un rêve. C’est pourquoi je pouvais me permettre ce que je voulais !!


Je me tournai si rapidement, que mes cheveux faillirent gifler le beau visage, si près, de Raven. Je n’eux qu’un pas à faire pour me jeter à son cou. Enfin, son cou… plutôt sa poitrine. J’étais trop petite encore pour l’enlacer comme je l’aurais voulu. Je faufilai mes bras sous les siens, et les croisèrent dans son dos. Ma tête se plaça sur son torse, et me oreille se colla à son sweat, pour écouter les battements de son cœur, qui semblèrent s’accélérèrent. Près de lui, enveloppée de son odeur, j’étais si bien, si paisible, si sereine, en paix avec moi-même… J’étais simplement heureuse. Je voulais qu’il m’enlace, qu’il me prenne dans ses bras. Je desserrai mon étreinte pour lui placer les mains dans mon dos, et me remis comme j’étais. Enfin, il me serrait tout contre lui ! Victoire !

Je fermai les yeux, je murmurais des choses incompréhensible pour Raven, vu que mes lèvres effleuraient son sweat, et mes cheveux étouffaient les sons produis. Même moi je n’entendais que des gémissements. Je serrai encore plus fort Raven. Je ne voulais plus qu’il parte. Je souhaitais rester éternellement comme ça. Dans ses bras.

Je … Je… Je t’ai… Je t’aime ! … Bien ! … Raven, Je crois que… je t’aime…

Je me sentis rougir comme une tomate. Mes oreilles devenaient chaudes, et une boule se coinça dans ma gorge. Je n’y croyais pas, je lui avais dit ! Mais comment allait-il le prendre ? Il me haïra surement ! Mais qu’importe ? Ce n’était qu’un magnifique rêve, rien de plus… Il n’en sera rien… LUI….

Je voulais faire une autre chose, mais mon respect des Moroï et ma timidité me freinaient trop. Ses lèvres… Elles m’appelaient.

Mes bras se décroisèrent. Doucement, mes mains se levèrent. Mes doigts effleurèrent doucement sa bouche, ses lèvres qui me faisaient tant rêver. Mais j’étais trop petite pour les toucher avec les miennes…. Définitivement trop petite, trop imbécile, trop possessive, trop borné…

Pour toujours, elles étaient inaccessibles…

Il me regardait, intrigué, mais si tendrement. Presque amoureusement… J’en avais tellement que je me faisais des films !! Je plantais mes yeux dans les siens, et sans que je m’en rende compte, je m’y perdis… Dans le bleu intense de son regard…. Je n’osais plus dire mot, même ma respiration était coupée par l’angoisse de sa réaction….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Jeu 9 Aoû - 20:54

Il la regardait, pour une fois qu'il pouvait le faire sans craindre de la gêner. Elle venait de se tourner vers lui si vite que ses cheveux avaient sifflés tout près du visage de Raven, qui pourtant n'avait pas reculer. Il croisa son regard bleu, avant de s'y perdre d'une manière impossible à décrire, comme pris dans un tourbillon, comme si ce regard était la chose la plus importante au monde. D'une certaine façon, c'est ça, ce regard est l'une des choses les plus importantes dans le monde de Raven. Un pas et les bras d'Onéon l'enlacèrent, se croisant dans son dos. Il ne dit rien, légèrement surpris. Dans la réalité, sa Gardienne n'osait jamais lui faire de câlin, souvent au plus désespoir de Raven, qui adorait ça. Etant trop timide pour lui demander un câlin, généralement il finissait avec Shikaku dans les bras. Mais là, dans ce rêve, si beau, si merveilleux...Onéon posa sa tête contre lui, au niveau de son cœur. Qui s'emballa immédiatement, pendant que les joues du Moroï prenait une couleur pivoine. Il avait l'impression d'être entier, là. Avec Onéon dans ses bras...Juste ça, ça lui suffisait, tant qu'elle était là, tout irait bien. Car elle est une drogue, parce qu'il est accro, parce qu'elle est un alcool fort, car il s'y est habitué. Avec elle, tout contre lui, tout semblé avoir sa place, autant dans son cœur qu'à l'extérieur. Il n'osait pas vraiment la serrer contre lui, pourtant ses bras se levèrent de-mêmes, pour se placer sur sa chère Onéon et pour l'amener contre lui. Il ne voulait pas la lâcher, il la voulait à lui, pour toujours. Ce doux rêve, lui semblerait amer au réveil. Mais tant pis, il voulait en profiter...Il l'entendit marmonner des choses, trop étouffer pour qu'il les comprenne. Pas grave, il s'en fichait, elle était là, avec lui. Elle le serra plus fort, comme si elle voulait le retenir, miroir de ce que souhaiter Raven.
« Je … Je… Je t’ai… Je t’aime ! … Bien ! … Raven, Je crois que… je t’aime… »
Il ne la regardait plus vraiment, il ne l'écoutait plus vraiment. Il avait du mal à en croire ses oreilles, il ferma les yeux, comme pour mieux savourer ses mots. Son rêve, était trop beau, trop génial pour être vrai, Onéon ne lui dirait jamais ça. Mais qu'importe, même si ça ne serait jamais réel, il voulait en profiter. Il voulait l'aimer. Parce qu'il n'aurait plus l'occasion de le faire, une fois réveillé. Il sentit les mains d'Onéon se relachaient, pour remonter vers son visage et il plongea dans son regard, en sentant ses doigts effleuraient ses lèvres. Légèrement intrigué, il ne protesta d'aucunes manières. Sauf qu'une idée, presque insensée, lui vient en tête. Et si il l'embrassait ? Est-ce qu'elle le repousserait ? C'était un rêve, un beau rêve, elle ne pouvait pas le repousser...Mais et si le rêve se transformait en cauchemar ? Et si tout s'arrêtait d'un coup. Il leva à son tour une main, pour venir prendre celle d'Onéon, pour la faire quitter son visage, pour la serrer doucement. Il baissa la tête vers elle, les rapprochant un peu plus. Il esquissa un sourire tendre, comme toujours, et ses yeux pétillaient d'un sentiment pur et sincère, d'amour.
« Onéon...Je... »
Non, définitivement non. Il n'arriverait jamais à le dire, même en rêve. Les mots ne suffisaient pas, l'embarrassaient, plutôt qu'autre chose, alors doucement, il lâcha sa main, passant ses bras autour de sa taille, et il la serra contre lui, avant de la soulever légèrement, et de lui sourire. Et comme dans ces vieux feuilletons à l'eau de rose, il l'embrassa, doucement, tendrement, amoureusement, tout ce que vous voulez ! Elle ne recula pas, à moins qu'elle ne soit trop surprise pour le faire ? Raven avait l'impression...Que le monde venait de basculer, que tout venait de changer, comme si... Il n'y a pas de mots assez fort pour décrire l'ivresse qui s'était emparée du cœur du Moroï. Il rompit le baiser le premier, lui adressa un sourire et enfin, il réussit à prononcer ses foutus mots :
«  Onéon...Je t'aime, je t'aime aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Sam 11 Aoû - 21:35

Sa main frôla la mienne, toujours plaquée sur ses lèvres. Il me l’a pris, et le serra tendrement, affectueusement…. Presque passionnément… Non je n’osais pas y penser, c’était trop beau ! Il abaissa ma main avec la sienne, comme si mon contacte l'insupportait. Je le savais ! C’était trop beau pour être vrai. Mes rêves finissaient toujours en cauchemars. La seule manière de savoir si c’était la réalité, oui, j’espérais tout de même que cet épisode magique soit la vraie vie, j’ai beaucoup d’espoir ! S’il me repoussait et m’abandonnait, ou pire me torturait, c’était bien un rêve. Mais, si, au contraire, il ne me repoussait pas et me disait gentiment « euh… Onéon… on ne peut pas être ensemble… » ou une banalité du genre, LA, ce serais la vraie vie !

Je savais que mes sentiments n’étaient pas réciproques, c’est pourquoi j’avais cessé d’y croire, mais je voulais qu’il le sache tout de même. Oui, je l’avais dit !! JE L’AVAIS DIT !! Je n »arrivais toujours pas à y croire ! Ces mots étaient bel et bien sortis de ma bouche !

Il se baissa sur moi, et me souris comme il a l’habitude de le faire. Mais là c’est yeux avaient quelques chose de changés…. J’y voyais des étoiles ! Des étoiles qui ressemblaient plus à des scintillements de joie et d’amour. ??? D’amour ??? Impossible, c’est un rêve !!! Mais… S’il ne me repoussait pas… C’est que c’était la vraie vie ! La vraie de cher vraie réalité !!!

« Onéon...Je... »

Oui ? Raven ? Je t’écoute mon amou… Euh… Pourquoi je pensais ça moi ??

Lentement, il lâcha ma main. Il allait surement partir en courant. S’enfuir devant une Onéon qui ouvre son cœur. C’est toujours terrifiant une fille qui dévoile ses sentiments de toute façon…. J’étais résignée quand soudain, je sentis ses bras enlacer ma taille, ses muscles se contractaient, et ils me rapprochèrent de son torse. Il me serrait !!! Raven me serrait ! Cela acheva tout de suite ma pensée du « je prends mes jambes à mon cou parce qu’elle a dit les mots interdits ! ». J’aimais tellement son odeur ! Je serais capable de me cacher dans ses armoires et me lover dans ses vêtements !

Je me sentis allégée, mon poids s’envolait tellement je nageais dans le bonheur ! Mais non pas du tout ! C’est lui qui me soulevait ! Mes pieds décollaient du sol, j’étais sur la pointe des pieds ! Pourquoi il se rapprochait de moi comme ça ?? Son visage si près du mien… Ces détails… Ses lèvres…. ! AAAAAAAh, l’extase totale ! Son sourire étira ses lèvres, et dévoila ses dents si blanches, si bien alignées…. Puis elles disparues de ma vue, et je sentis quelque chose d’humide, de chaud, de doux, de pulpeux…. Se poser sur mes lèvres. Mes yeux s’écarquillèrent comme jamais je n’aurais cru qu’ils le pouvaient. Je voyais de longs cils presque me toucher les joues. Il… Il… m’em… NON… Raven M’EMBRASSER !!! Mes yeux se fermèrent petit à petit. Tous mes muscles se décontractèrent, et tellement qu’ils ressemblèrent à de la guimauve. Mes jambes allaient flancher ! Je lui rendis son baiser, mais il l’interrompu. Un pur moment de bonheur, je montais au ciel, dans les nuages… Je nagé dans de la satisfaction totale, dans la béatitude la plus complète ! Jamais un mot ne pourra exprimer ce que je ressentis à ce moment-là ! Toujours corps à corps, moi dans ses bras et sur la pointe des pieds, et lui, penché sur moi. La photo romantique à prendre ! Sous les entoiles de la nuit, dans une pièce éclairée par la clarté de la lune, et assez exiguë…

J’étais tellement en extase, que je ne me rendis pas compte qu’il me regardait, alors que j’étais toujours les yeux fermaient. Ma tête se baissa lentement sur son torse…

« Onéon...Je t'aime, je t'aime aussi. »

Cet aveu, m’acheva… Il m’aimait… Il m’aimait ?! Il m’aimait !! Mon cerveau était en ébullition. Je ne pouvais plus réfléchir, un sourire imbécile, collé à ma figure, imbécile aussi. Mes bras se faufilèrent dans son dos, mes doigts agrippèrent son sweat. Ma tête se cala dans le creux de son cou. Mon univers était à portait de main. Mon univers tout entier était dans mes bras ! Mmmmh, c’était si bon de se sentir dans des bras aimants. Mais…. Les guimauves reprirent le dessus….

Mes jambes cédèrent… Elles se dérobèrent sous moi….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Ven 17 Aoû - 19:24

Un sourire était figé sur le visage d'Onéon. Il n'était pas capable de dire ce que voulait dire ce sourire, la jeune fille semblait légèrement "déconnectée". Nous n'allons pas nous mentir, Raven s'inquiétait. Il avait un peu...Ok, beaucoup peur de la réaction de sa Gardienne. Serait-elle fâchée ? Le détesterait-elle ? Pourtant elle lui avait rendu son baiser...Cette petite phrase comme un murmure à son oreille, chassant ses doutes, et une partie de sa peur. Et puis...Ce n'était qu'un rêve non ? Un instant Raven avait oublié. Il avait oublié que tout cela était faux et ce brusque souvenir, fut comme une dague en plein coeur. Il ne lui avait pas dit ! Il ne lui avait pas dit, il n'aurait jamais le courage de le faire vraiment ! Il aurait voulu s'enfuir, aller ce cacher pour une éternité voir deux, mais la présence de sa Gardienne l'obligeait à rester...Même si il croyait que c'était un rêve. Il sentit les doigts de la jeune s'agrippant au tissu de son haut, et il ne chercha pas à se défaire de son étreinte. Oh non. Il se sentait trop bien entre ses bras, avec elle dans les siens, pour protester d'une quelque conque façon...Et soudain, les jambes d'Onéon cédèrent sous elle, pris d'un reflexe, il réussit à la maintenant contre lui, et debout. Il la ramena un peu plus vers lui, et ne la tenant plus que d'une main, plaça sa main sur sa joue, ramenant ses mèches rebelles vers son oreille. Elle était si belle. Et ses yeux étaient si bleus...Il s'y perdit en réalisant quelque chose. Onéon venait de flancher ! Ce n'était pas possible...Dans ces rêves, même dans ces cauchemars, elle était forte et sauvage, tenace et dangereuse. A moins que...Sa main sur sa joue, l'autre autour de sa taille, le goût de ses lèvres s'attardant sur les siennes...Cela était si réel...Ce pouvait-il ... ? Mon dieu ! C'est réel ! Il cacha sa surprise, et sourit plus encore. Il lui avait dit...
-Onéon...Je sais que c'est stupide ce que je vais dire, vu qu'à la base c'est toi qui est censée me protéger mais...Je te promets que je te protégerais jusqu'à ma mort. Je te le promets...En échange, veut-tu bien m'accorder quelque chose ?
Il avait parfaitement conscience de sombrer dans le sentimentale. Mais il ne pouvait pas s'en empêcher...Et puis, c'était le parfait moment pour jouer les grands sentimentales, non ? Le pire étant, qu'il ne jouait pas. Il serait vraiment prêt à mourir pour elle...De même que si elle mourrait, il n'envisagerais pas d'y survivre. Stupide, peut-être mais c'était ce que lui dictait son coeur. Et puis, il voulait vraiment qu'elle lui accorde ce qu'il allait lui demander. Après avoir obtenue une réponse de la part d'Onéon, il inspira pour se donner du courage.
-Accorde-moi...Le fait que tu me préviendras le jour ou je ne t'intéresserais plus. S'il te plaît.
Il aurait pu rajouter que cela lui été vital, mais là ça aurait vraiment fait trop "sentimentale". Il ne mentait pas, il voulait être prévenu à la seconde ou ça arriverait, même avant, qu'il est le temps d'encaisser, de s'y préparer. Les ruptures violentes n'avaient jamais étaient son truc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   Dim 26 Aoû - 17:09

A mon grand étonnement, je ne m’écrasai pas au sol comme une vulgaire m*rde. Raven m’avait empêchait de me ridiculiser, et pour ce faire, il m’avait encore plus serré contre lui !! Tout mon corps était collé au sien. Ma tête toujours dans le creux de son cou. Si je le regardais dans les yeux, j’allais devenir toute rouge, et mes jambes n’allait pas tenir…

Une de ses mains revint vers mon visage. L’autre, à ma taille, me serrait toujours, ce qui m’arrangeait bien. Je relevai doucement la tête, pour me perdre dans son regard si tendre et sensuel. Sa main ma frôla la joue, afin de récupérer une mèche de mes cheveux, qui se baladait devant mon œil, et de la replacer derrière mon oreille. Ce geste me confirma ma pensée. Il se demandait si j’étais sincère.

Mais je pense que nous avions tous deux comprit qu’il s’agissait de la réalité. Son visage rayonnait d’un sentiment de bien-être, de bonheur, de plénitude, d’abandon à la joie… Je n’y lisais plus la profonde inquiétude et déception de départ.
Un grand sourire se dessina alors :

-Onéon...Je sais que c'est stupide ce que je vais dire, vu qu'à la base c'est toi qui est censée me protéger mais...Je te promets que je te protégerais jusqu'à ma mort. Je te le promets...En échange, veut-tu bien m'accorder quelque chose ?

Je confirme, c’est totalement stupide. Je serais prête à lui donner ma vie s’il le fallait, à me battre jusqu’à la mort pour servir ses intérêts, à le protéger avec mon corps en guise de bouclier… J’étais à lui, et pour lui. J’étais sa Gardienne ! Sa main toujours sur ma joue, je l’attrapai avec la mienne, et la serrais fort. Que voulait-il à ce point ? Mon autre main vient caresser sa joue si douce. J’essayais de lire dans ses yeux, mais je ne réussis qu’à dire :

Même si tu sais très bien ce que j’en pense, et ce que je serais prête à faire pour toi, je t’accorde ce que tu demandes, quel que soit cette demande. Je t’écoute…. Raven.

Un fébrile sourire se profila sur mes lèvres. Je voulais le mettre en confiance, et qu’il me raconte tout. Même ses plus sombres secrets. Je voulais qu’aucunes cachotteries ou mensonges n’entrave notre amour naissant (même si pour moi il durait depuis un an…). Je voulais savoir tout de lui ! Le connaitre dans ses moindres détails.
Raven soupira, et se lança :

Accorde-moi...Le fait que tu me préviendras le jour où je ne t'intéresserais plus. S'il te plaît.

Quoi ?!? Je n’eus pas le temps de me retenir, c’était sorti tout seul. Cela ne se passera jamais, JAMAIS tu m’entends ! Je t’aime. Dès le premier jour je t’ai aimé. Je n’ai d’yeux que pour toi Raven ! Je suis désolée, je ne peux pas exhausser ta demande, vu que ça n’arrivera jamais.

Je le regardais dans les yeux. Je le voyais de plus en plus trouble car des larmes montaient dans les miens. Non, je m’interdis de pleurer. Je n’étais pas sis sentimentale que ça !

Je l’attirai à moi, sauvagement mais délicatement, et lui plaquai mes lèvres sur les siennes. Un baiser animal, brûlant d’amour et bombé de convoitise. Un baiser d’un amour profond. Ses lèvres était si délicates, un vrai délice. Je le voulais tellement. Je le désirais dans mes bras, avec moi pour la vie ! Tout en l’embrassant, je cherchai sa main, et y glissa mes doigts. Je les entrelaçais aux siens, et les serrai, comme pour ne pas le perdre.

Puis je rompis le baiser, et fourrai mes lèvres sur son cou, ou je lui déposai un baiser, puis un deuxième…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'aimerais juste une fleur....[PV Raven]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F/RESERVE) Emily Betts Rickards ≮ J'aimerais juste que tu arrêtes de te battre... ou moins souvent...
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Reflexion sur la saga Michelet Casimir - Jean Saint-Fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leyn'ka :: Rp (Même les events)-